Dossier complet pour tout savoir sur l’arthrose

L’arthrose est une maladie rhumatismale fréquente, qui touche environ un cinquième de la population française, soit près de 10 millions de personnes. Elle est avant tout caractérisée par des douleurs aux articulations. Nous avons décidé de consacrer ce site entièrement à l’arthrose et aux douleurs articulaires. Par conséquent vous trouverez des articles qui vous permettront d’en savoir plus et de savoir comment traiter cette maladie.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

On sait aujourd’hui que l’arthrose est une maladie inflammatoire qui provoque la destruction progressive du cartilage. Si cette maladie est liée à l’âge, elle touche cependant des personnes dès 40 ans et peut être très handicapante, car elle peut provoquer de vives douleurs aux articulations.

Arthrose du genou

Les symptômes

Il s’agit d’ailleurs du principal symptôme de l’arthrose : des douleurs récurrentes au niveau des doigts, des hanches ou des genoux doivent vous alerter. En fonction des mouvements de votre corps, la douleur peut être plus ou moins diffuse, et disparaîtra généralement avec du repos. D’autres symptômes sont également visibles à l’œil nu :

  • La déformation des articulations
  • La présence de gonflements ou grosseurs au niveau des articulations

En outre, les personnes souffrant d’arthrose ont surtout des douleurs au réveil (les articulations sont raides) et en fin de journée, notamment après des efforts importants.

Notons que ces symptômes suffisent pour aller consulter son médecin généraliste, qui prescrira une radiographie des articulations concernées. Ces images issues de la radiologie montrent généralement des signes très caractéristiques de l’arthrose, tels que le pincement articulaire, la condensation de l’os sous le cartilage, ou encore les géodes à l’intérieur de certains os.

Quelles sont les causes ?

L’arthrose est une maladie qui n’a pas encore livré tous ses secrets, aussi les scientifiques n’ont pas identifié avec précision l’intégralité des causes de l’arthrose.

Cependant, certains facteurs métaboliques peuvent favoriser son apparition, et notamment :

  • Le surpoids: en tant que surcharge mécanique, le surpoids peut entraîner une plus grande fragilité des articulations, notamment des genoux. ;
  • Le diabète : plusieurs études statistiques ont montré que les patients diabétiques étaient davantage touchés par cette maladie. ;
  • Les facteurs hormonaux: les œstrogènes, hormones sexuelles uniquement présentes chez les femmes, semblent jouer un rôle protecteur contre l’arthrose, tout comme l’hormonothérapie. On note d’ailleurs qu’elle est plus fréquente chez les femmes une fois que celles-ci sont ménopausées. ;
  • Les facteurs génétiques : même si ce n’est pas une maladie génétique, il a été démontré que des antécédents d’arthrose dans la famille multipliait le risque d’être soi-même atteint par cette pathologie.

Arthrose primitive et secondaire

On distingue deux grandes « familles » d’arthrose, à savoir :

  • l’arthrose primitive, qui est la plus courante, une maladie du cartilage et une usure précoce qui touche essentiellement les femmes ;
  • l’arthrose secondaire, qui est causée par des chocs ou des conditions mécaniques qui favorisent la dégradation du cartilage. Ainsi les travaux physiques et autres postes aux gestes très mécaniques (caissière, couturière, carreleur…) provoquent des risques d’arthrose plus élevés.
Radio d'arthrose du genou

Une maladie qui s’attaque aux cartilages

Arthrose primitive ou secondaire ont des causes spécifiques, mais un effet similaire sur les patients : l’usure progressive du cartilage, qui ne parvient plus à se régénérer efficacement. Les cellules spécialisées dans la régénération du cartilage, les chondrocytes, ont un rôle clef dans la vie de ce tissu conjonctif : elles permettent de détruire et de recréer continuellement de nouvelles cellules saines et robustes.

Dans le cas d’un patient atteint d’arthrose, les chondrocytes se mettent à produire des molécules pro-inflammatoires nommées interleukines, qui vont affaiblir les chondrocytes et réduire la production de collagène, protéine qui permet une bonne élasticité et une résistance à l’étirement. Le cartilage et l’articulation s’affaiblissent peu à peu, jusqu’à provoquer des douleurs mécaniques : la disparition du cartilage oblige le mouvement articulaire à se faire os contre os (dans les cas les plus graves), ce qui peut s’avérer très douloureux.

Quels sont les différents types d’arthrose ?

Il existe en fait autant de types d’arthrose que de zones corporelles touchées. Voici les types les plus fréquemment diagnostiqués chez les patients :

  • L’arthrose du genou, aussi appelée gonarthrose. Ce type d’arthrose touche surtout les femmes ménopausées. Les traumatismes ou fractures contractées sur la rotule favorisent également l’apparition de la gonarthrose, qui peut tout à la fois toucher le fémur, le tibia avant ou la rotule. Ce type d’arthrose est essentiellement caractérisé par des douleurs et, dans certains cas, par des épanchements de liquide synovial, liquide blanc qui se trouve au niveau des espaces articulaires.
  • L’arthrose de la hanche, la coxarthrose, qui est généralement due à une cause secondaire, c’est-à-dire à une déformation de la hanche, une lésion antérieure ou une maladie inflammatoire comme la polyarthrite. Maladie chronique, la coxarthrose est parfois difficile à diagnostiquer car les signes d’inflammation sont discrets.
  • L’arthrose digitale, qui touche la main et les doigts. Il s’agit d’une arthrose avant tout due à des causes hormonales et héréditaires, même si certaines causes mécaniques (travail manuel) ou métaboliques (obésité) peuvent également accélérer son développement. Ici aussi, le cartilage entre les os est mis à mal, notamment au niveau du pouce : on parle de rhizarthrose, maladie qui touche uniquement ce doigt et qui peut entraîner une déformation nette, réduisant alors la capacité à tenir des objets à l’aide de ses mains.
  • La colonne vertébrale et ses 24 vertèbres sont également touchées par différents types d’arthrose : les lombaires peuvent être touchées (lombarthrose), les cervicales (cervicarthrose) ou encore le dos (dorsarthrose).
  • Enfin, des arthroses moins courantes sont également diagnosticables à l’épaule, au coude ou encore à cheville. Ces arthroses sont, dans la majorité des cas, dues à des douleurs ou lésions répétées : les sportifs de haut niveau peuvent donc être durement touchés par l’arthrose.

Notons aussi que certains types d’arthroses légères ne provoquent pas de réelle douleur ni de handicap, ce qui explique que de nombreux cas mineurs restent non diagnostiqués.

Comment soulager et soigner l’arthrose ?

Fort heureusement, il est possible de soulager les patients souffrant d’arthrose, et de mettre en place des thérapies parfaitement adaptées à leurs maux. Il existe différents traitements possible contre l’arthrose. Nous avons donc décidé de rédiger un article dédié aux traitements contre l’arthrose. Allez le lire si vous souhaiter découvrir les différents traitement possible pour soulager arthrose et douleurs articulaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here